Dans les moindres détails.

La galerie PERSEPOLIS vous présente une nouvelle association qui se concentre sur la mixité des textures avec deux œuvres qui révèlent un travail manuel recherché. La première est un ancien vase en terre cuite venant de la civilisation Chancay. Ce vase se marie parfaitement avec notre deuxième œuvre, une toile en acrylique de Sylvie Pothier qui joue sur les reliefs. En route pour la découverte de ces œuvres.

Un vase antique

Conçu à base de terre-cuite, ce vase dégage une simplicité fascinante et un travail élaboré pour l’époque avec ses décorations en pigments naturels bi-chromes. Joliment travaillée, cette pièce présente des motifs géométriques classiques de la culture Chancay tels que le damier et les chevrons marron et beige. Sa particularité est la forme évasée et non globulaire ainsi que ses anses zoomorphes constituées de deux lézards ou iguanes tachetés.

Elle dégage au travers de ses lignes une certaine spiritualité provenant de son histoire. En effet, la civilisation Chancay, civilisation qui s’est développée du XIIe au XVe siècle entre les vallées Chancay Chillon et Rimac (situées au nord de l’actuelle capitale Lima du Pérou), réalisait ces vases pour le culte des défunts afin de les placer dans les tombes pour accompagner les dépouilles dans l’au-delà. Cette civilisation qui pratiquait l’agriculture, le commerce ainsi que la construction de centres urbains faisait parfois preuve d’une excellente précision, ce qui se ressent dans cette œuvre. 

Outre son bon état, son pedigree et son histoire, l’originalité de cette pièce vient de la belle réalisation de cette céramique dans une forme peu fréquente et aux décors bien maitrisés.

Une toile aux milles expressions

Nous vous proposons de mixer l’Art précolombien avec une acrylique sur toile contemporaine signée Sylvie Pothier.

Cette très belle toile est empreinte de relief et de consistance avec des zones plus ou moins empâtées. Les contrastes, les couleurs vives et les traits prononcés font ressortir de cette toile une souffrance omniprésente qui résulte de l’engagement de l’artiste française pour la défense de la condition féminine. 

Sylvie Pothier intègre en effet dans ses toiles son regard sur les femmes et communique au travers de son art les violences exercées et les abus endurés par les femmes de par le monde. Cette œuvre est une révolte à cœur ouvert très bien représentée avec une peinture très précise et stylisée par laquelle s’exprime une force picturale et une troublante esthétique née de la violence, de la détresse, des larmes. Un mélange de beauté et de souffrance pour notre plus grand bonheur.

Un combo plein d’histoire

Cette combinaison pourrait paraitre sombre, mais nous y trouvons plutôt une histoire riche. Ces deux œuvres racontent une souffrance mais également un espoir inconditionnel. La croyance de l’au-delà alliée à l’espoir d’un avenir meilleur nait de cette association qui apporte une envie de renouveau. De plus, visuellement, l’association de ces deux œuvres, travaillées de façon précise et détaillée, est un vrai plaisir pour les yeux !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • Aucun produit dans le panier